Soumise Insolence

Le désir

LE DESIR (paroles d'une chanson de Lalanne, avec certaines variantes)

 

Ne Vous laissez pas dormir,

A coté de nous deux,

Comme une flamme éteinte,

A l'orée de son feu,

Loin de vos îles,

J'ai des dunes de vague,

A l'envers de la mer,

Comme autant de déserts,

Arrachés de la chair,

De nos désirs,

Ne me laissez plus toute seule,

A la porte de Vous,

Comme un jardin sans fleur,

Comme une n'importe quoi,

Ne me laissez plus dehors,

A la marge de tout,

Me frotter sur Votre corps,

Et ce corps qui s'en fout,

Caresses amputées du rayon de leur main,

Ces baisers fatigués de rester sur leur faim,

Cet éclair sans le Votre,

Du regard sans chemin,

J'ai le désir,

Toutes ces îles veuves,

Ou les monts font la moue,

Flaques d'âme qui pleuvent,

En pavé dans la boue,

De notre désir,

Ces haillons de douleur,

Ou le fruit s'est fendu,

Ces jappements de peur,

Du chien qu'on a perdu,

Et qui n'a plus de Maître,

Au bout de son collier,

Le sable qui s'arrête,

Au cou du sablier,

Touchez-moi prenez-moi fort,

Dîtes-moi que je suis Vous,

Juste une fois encore,

Ne Vous détournez pas,

De nos désirs,

Tous ces volcans de Nous,

Devenus des rochers,

Tous ces mots recrachés sans pouvoir m'approcher,

De nos désirs,

Je suis là Vous Vous endormez,

Et je reste couchée,

Qu'on me donne une place ou mourir me cacher,

Loin de Vos îles….



05/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 256 autres membres