Soumise Insolence

RENCONTRE MAGIQUE (Suite) 11-07-2012

 

 

 

Quelle joie nous avons eu lorsqu’on a su que Monsieur S… et ma petite L… venaient passer quelques jours dans leur maison de notre région, dernière semaine d’Avril et début du mois de Mai. C’était l’occasion de nous revoir de partager des moments bdsm et autres… toujours dans la simplicité et la bonne humeur…

 

 

PREMIERE RELATION BISEXUELLE

 

Je me souviens lorsque j’avais rencontré mon Maitre, il y a 27 mois maintenant, je lui avais dit "je ne suis pas bi, et je ne souhaite pas le devenir". Mon Maître m’avait répondu : "pour le moment ce n’est pas l’ordre du jour, on verra ça plus tard". Mon Maître adore cette petite expression "on verra plus tard" elle a le don de m’énerver un petit peu… hihi

 

Comme je le racontais dans mon premier texte "rencontre magique", c’est vrai que le feeling avec ma petite L… était hyper bien passé. A l’époque, je m’étais dit si un jour je dois passer à l’acte sera avec L… ou une personne avec laquelle j’aurais vraiment le feeling.

 

Lors d’une soirée chez Monsieur S… et L…, après une soirée habituelle, bon repas, bons jeux…, nous étions L… et moi assises l’une à coté de l’autre et nos Maîtres étaient assis l’un à coté de l’autre face à nous. Je ne saurais expliquer le pourquoi mais je pressentais la demande qui allait être formulée. Monsieur S… lance un "câlinez-vous les filles", je le regarde les yeux grands ouverts, je regarde mon Maître avec les gros yeux avec un air interrogateur, mon Maitre me regarde en souriant. Je devine à ce moment là dans son regard et son sourire, quelque chose du genre "hey oui tu vas y passer…". L’angoisse m’envahit, je cherche à esquiver en faisant ma nunuche comme je sais bien le faire… hihi, je cherche de l’aide dans le regard de mon Maître mais rien il sourit toujours, ce sourire m’agace, m’énerve… Ces quelques minutes me semblent interminables, mon Maître sentant mon mal être, se lève et s’accroupit devant moi, me rassure, je lui dis à l’oreille, que je me sentirais plus à l’aise si nos Maîtres n’étaient pas devant nous à nous regarder. Mon Maître comprenant mon blocage d’être observée et de ma première fois avec une femme fit un signe à Monsieur S… de le suivre dans la cuisine et là mon Maître a expliqué à Monsieur S… que c’était la première fois pour moi, chose que Monsieur S… a très bien compris… De mon coté j’explique à L… que pour moi c’était la première fois car je ne voulais pas qu’elle pense que mon blocage venait d’elle. Ensuite les choses se passèrent de la façon tout à fait naturelle, les caresses, la sensualité était présente. Pendant ce temps là, nos Maîtres mangeaient une glace tout en discutant, alors que ma petite L… s’appliquait à me faire jouir sous sa langue, chose qu’elle a réussie parfaitement…

 

J’ai apprécié ce moment de découverte avec ma petite L… sa douceur, sa sensualité et son tact aussi qu’elle a eu d’éteindre la grande lumière pour que nous ayons une luminosité beaucoup plus sobre.

 

Je fis part à mon Maître de mes premières impressions sur cette première expérience, je restais assez vague parce que moi-même je ne savais pas trop quels étaient mes ressentis, hormis le fait que j’y avais pris du plaisir mais qu’il manquait quelque chose… Il fallait aussi que j’accepte cette nouvelle expérience, certains(es) vont rire en lisant ça mais pour une hétéro convaincue pas évident….

 

Avril 2012

 

 

 

LA REVANCHE

 

 

Quelques jours plus tard, alors que nos amis venaient le soir à la maison pour une autre soirée, mon Maître me dit "ce soir la revanche ?" je le regarde d’un air interrogateur (en sachant très bien de quoi me parlait mon Maître) je souris et je lui réponds comme pour esquiver encore une fois "je ne sais pas faire de cunnilingus moi…", il me sourit à son tour, en me disant "on verra plus tard, comment ça se passe ce soir". Et voilà ça recommence, "on verra plus tard".

 

Le soir arriva comme d’habitude, nous nous restaurons, abreuvons, jouons… J’avais dit à mon Maitre auparavant que je ne savais pas si j’y arriverais en ayant des spectateurs… sourire, mon Maitre me rassura de nouveau…

Le moment venu mon Maître nous dit à L… et moi "on va vous laisser les filles entre vous", nous vîmes nos Maitres partirent dans la cuisine nous laissant sur le canapé. J’ai essayé de m’appliquer à faire un cunnilingus à ma petite L…, au début je cherchais le petit "starter", une fois trouvé je ne l’ai plus lâché de peur de le perdre… hihi

 

Début Mai 2012

 

 

 

Cette deuxième expérience a confirmé ce que je ressentais depuis la première fois, et ce que j’ai toujours ressenti concernant la sexualité féminine. J’ai pris du plaisir physique les deux fois, mais ce plaisir vient aussi du fait que je me suis dépassée par rapport à ma soumission. Je pense qu’une personne étant bisexuelle est attirée par les deux sexes naturellement, moi ce n’est pas mon cas, même aujourd’hui après avoir gouté aux plaisirs saphiques, je n’éprouve aucunes attirances sexuelles réelles pour les femmes. Si je devais le refaire, ce ne sera que dans le cadre de la soumission…

 

 

Je remercie ma petite L… et Monsieur S… de m’avoir permis de vivre une nouvelle expérience, de franchir une barrière qui était très encrée en moi…, merci aussi à mon Maitre d’amour de sa patience et de me faire avancer doucement mais sûrement, enfin, on verra plus tard. Hi hi

 

 

Princesse

 



11/07/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 256 autres membres