Soumise Insolence

Deuxième rencontre par S... (28-05-2012)


 

Deuxième rencontre :

 

Invitée pour la deuxième fois chez Monsieur rphdom et Insolence j’y  suis donc  allée  avec une appréhension minime, même si je savais que cette fois ci il y aurait une petite initiation en douceur, nous en avions parlé longuement au téléphone durant la semaine  ainsi que de vive voix à la première rencontre.

Ce jour là, je me trouvais dans un état moralement  un peu chonchon dû au fait que lorsque je n’ai pas mes enfants la pression redescend, car je suis au calme et posée, il y avait aussi le fait que j’avais une accumulation de tension physique d’un manque certain de lâcher prise.

Dans le respect de la parité avec Soumise Insolence, je fus donc priée d’avoir une tenue imposée respectable liée à la fonction de mon statut de Soumise, ce qui représentait aucun sous vêtement, une jupe courte, des chaussures à talons, des bas ainsi que de prendre soin d’amener les objets BDSM en ma possession.

Appréciant moyennement la nudité directement imposée par certains doms à l’entrée du domicile, je fus satisfaite de cette approche vestimentaire et d’être ainsi l’accompagnatrice complice de Soumise Insolence puisque nous fûmes habillées pareil accessoirement en cour de soirée.

Comme à notre première rencontre nous avons échangé, nous nous sommes désaltérés, restaurés sous la tutelle du Maître des lieux Monsieur rphdom, dans une position de subalterne assises sur des coussins mi à terre. C’est par ailleurs une position très appréciable dans ma vision de la D/s puisque elle est liée aux respects des statuts, des Maitres des lieux et de la cérébralité sous-jacente du BDSM.

Monsieur rphdom  au cours de la soirée a demandé à voir mes objets pour en faire le tri à sa convenance tout en discutant de ce que j’avais pu en faire.

 

Nous sommes passés ensuite à l’initiation découverte, et nous fûmes toutes deux installées sur le canapé côte à côte, cambrées, croupes tendues, ornées de nos rosebuds  respectifs.

 

Pour faire plus simple, je vais énumérer les pratiques faites avec pour chacune d’entre elles les  ressentis, les sensations de mon unique point de vu personnel :

 

Pinces aux lèvres : Douleur irradiante, difficilement supportable sans cérébral, fierté de les avoir eu apposées avec une résistance de quelques minutes, pleurs dans la souffrance intense avec libération des tentions dues au défi.

 

Canne : Punition, instrument qui vous prend aux tripes, douleur très violente, sécheresse des coups bruts, engendrent de la peur avec une acceptation pour une correction à tout manquement d’obéissance importante.

 

Martinets, single tail, paddles : A la fois dur et doux, une caresse comme une dureté suivant l’intensité, la puissance et les différents martinets, une très bonne acceptation assez jouissive de la flagellation.

 

Aspiration lèvres : Surprenant ni douleur ni plaisir lors de la pose, de la sucion, étonnement de la structure génitale gonflée, à outrance  très désagréable, picotements douloureux sorte de brulure.

 

Erocilator : Puissant, vibrant,  doux, plaisir.

 

Mains : Dures, douces, fermes, caressantes, cinglantes, réconfortantes, apaisantes, pincettes, un très bon outil en somme. 

 

 

Mes ressentis de la soirée.

 

Un grand soulagement physiquement et moralement, même si je trouve que cela a été dur pour moi de dépasser mes limites, de laisser quelqu’un décider à ma place, j’avoue avoir lutée contre cela afin de ne rien paraître, j’ai de plus en plus de mal à retenir ma carapace, simplement je sais qu’en la gardant je ne pourrais pas me libérer afin de trouver la paix intérieure. Cela crée parfois une détresse morale qui finie par devenir physique lorsqu’elle n’est pas libérée.

 

J’ai éprouvé de la saturation surtout à la fin. Durant cette soirée beaucoup de sensations différentes, violentes parfois, délicieuses, dures émotionnellement.

Les quelques claques puissantes sur mes fesses à la fin étaient de trop, sourire. J’ai bien compris l’objectif de Monsieur rphdom, me faire découvrir que je ne suis pas masochiste, que c’est mon manque de confiance aux autres qui bloque pour me laisser aller.

 

L’humour, le cérébral, la connaissance du BDSM, la patience, la gentillesse, la sensibilité, l’attention, la compréhension, l’accompagnement, le partage, la complicité  de Monsieur rphdom et de Soumise insolence sont un réel plaisir.

 

Un grand merci a vous deux.

 

S…



28/05/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 267 autres membres