Soumise Insolence

L'après rencontre

 

UN MOIS DE VIE DE SOUMISE 24/24

Pendant les jours qui suivirent, nous avons passé beaucoup de temps sur msn et au téléphone, et puis pendant le week-end du 3-4 avril mon Maître m’a demandé si je voulais venir le rejoindre chez lui pour quelques jours. Depuis son départ, j’avais envie de cette invitation, ou de son retour, malgré cela je ne pouvais me résoudre à le lui dire trop directement, en avait-il lui aussi l’envie, dans le doute et aussi cette petite peur d’être rejetée, j’espérais sans rien en dire. J’étais donc excessivement heureuse de cette proposition, sourire.

Le lendemain, prenant soin de transmettre les coordonnés de M.Philippe à des amis(es) (pour ma sécurité, je dis toujours à quelqu’un ou je vais), au moment même ou il me demandait de le faire. Le fait qu’il y pense me rassura et à beaucoup rassuré mes amis(es).

Le 07 Avril : Bien que la SNCF soit en grève, j’ai pris le train (avec mon chien sourire), et plein d’émotions qui se bousculaient en moi. Un peu moins d’appréhension depuis que M.Philippe avait pensé à ma sécurité, mais encore des interrogations, est-ce que l’entente et le début de complicité que nous avions trouvé pendant les quatre jours où il était resté chez moi allaient continuer.

Et bien, depuis que de nouveautés dans notre relation, je ne vais pas énumérer tout ce que nous avons fait, certains détails resteront d’ordre privé (hihi) et de toute façon n’apportent rien à la compréhension. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble, puisque s’étant blessé à une jambe, il a été en arrêt maladie, chagrinée de sa blessure, mais youpi !!!, plus de temps à partager, et un très bon test pour une relation D/s 24/7.

Pendant mon séjour en région parisienne, j’ai revu une amie que mon Maître a invité chez lui, ils se sont appréciés l’un l’autre, et j’avoue que c’est un bon signe pour moi que mes amies l’apprécient.

M.Philippe m’a convaincu de monter sur sa moto (un truc que je ne voulais plus refaire suite à une mauvaise expérience), et j’ai adoré, c’est même moi qui redemandais.

Et la chose la plus importante, je crois, de ces quinze jours passés chez lui, Mon Maître m’a aidée, par des explications et sa façon de s’y prendre, à apprécier la sodomie et même mieux à y prendre du plaisir chose que je croyais impossible.

Les jours passèrent pendant mon séjour à Paris et mieux je me sentais aussi bien physiquement que psychologiquement. Je sentais un apaisement intérieur, sans avoir peur du lendemain, et surtout sans avoir peur de dire un mot de travers et de me faire jeter… Et plus les jours passèrent et plus je me sentais accro de « ce Maître », même si je sais qu’aujourd’hui il a envie que je lui dise des mots qu’aujourd’hui je ne me sens pas prête à les lui dire… Mais je sais qu’il les ressent très bien….

Je réalise maintenant que la relation D/s, dans laquelle la soumise est un réel objet, ou son plaisir n’a que peu d’importance, n’est en fait qu’un manque de respect. Beaucoup d’hommes se disent dominant, mais en fin de compte ils ne s’occupent pas d’une soumise, ils s’en servent. Alors que la soumise soit utilisée, c’est aussi ce qu’elle recherche, mais être utilisée pour le seul bénéfice du dominant, et l’être dans le but du plaisir de chacun, sont deux choses différentes.

Le 20 Avril : nous sommes redescendus tous les deux (enfin trois avec petit Love mon chien, hihi), depuis, je le présente à mes amis(es)… lors de soirées privées…

Le 02 Mai : Il reste 3 jours avant son retour sur Paris et je sais que tous les deux on appréhende ce moment parce que l’on sait qu’il ne redescendra pas avant le 29 Mai.. pffff… On sait que l’on se reverra… Et je sais que ces trois semaines pour moi seront difficiles à vivre, mais je compterai les jours sur mon calendrier… hihi

 

Le 02.05.2010

 

 



04/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 259 autres membres