Soumise Insolence

La rencontre (3)

 

 

RENCONTRE

 

 Samedi 27 Mars : le jour « J » arrivait, je me préparais pour aller chercher M.Philippe à la gare. Le premier contact fut très très sage (la suite le sera beaucoup moins.. hihi). Le feeling passait bien des deux cotés. L'après-midi se déroula entre calins et discutions (après de longs échanges sur MSN, nous faisions connaissance en « live »). Le soir, nous avions décidé d'aller à une soirée BDSM même si le feeling entre nous ne passait pas.

A notre arrivée, je présentais M.Philippe à mes amis(es), discutions conviviales, ensuite nous avons apprécié la présentation des animaux (thème de la soirée).

Cela faisait deux heures que nous étions au club, quand j'ai dit à M.Philippe que j'avais un peu froid, il m'a alors ordonnée de m'allonger sur ses genoux pour me chauffer les fesses (j'ai eu chaud… hihi). J'étais réticente… et il savait déjà pourquoi (je lui avais dit dans l'après-midi que je n'aimais pas exposer mon intimité), et bien j'ai été servie, en deux phrases M.Philippe a su me l'imposer dans un endroit ou il y avait du passage, puis il a caressé mon intimité et j'ai joui avec son autorisation… Soumise à ses grandes mains, je me sentais gênée de cette situation, de savoir que tout le monde pouvait voir cette partie de moi que je n'aimais pas montrer en public, mais à la fois, j'étais contente et fière de relever ce défi avant tout pour mon Maître et ensuite pour moi.

Après le dîné et une pause cigarette, M.Philippe m'a attachée au pilori, et a joué avec deux martinets en alternance, un plutôt doux et l'autre était très mordant et sec. Entre les séances de « fouettage », il me caressait le clitoris avec le résultat que vous pouvez imaginer, toujours avec son autorisation de pouvoir jouir.

Un peu plus tard dans la nuit, je gouttais à nouveau aux martinets mais cette fois, je n'étais pas attachée (ou plutôt par des liens virtuels que je devais m'imposer). Pendant cette soirée, nous étions plus « joueurs » que D/S, néanmoins nous avons passé une excellente soirée…

M.Philippe resta encore trois jours, pendant lesquels nos échanges ont glissé doucement et naturellement de « joueurs » vers une relation D/S, sachant de plus en plus que nous recherchions la même chose…

 

Mardi 30 Mars : j'ai fait savoir à M.Philippe de mon choix de me soumettre à lui, et il accepta que je devienne Sa soumise Chienne et me rebaptisa Princesse, désormais je lui appartiens pour ma plus grande fierté…

 

 

Merci Mon Maître

Le 04.04.2010



04/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 259 autres membres