Soumise Insolence

La séparation provisoire

 

SEPARATION PROVISOIRE

 

Le 05 Mai : Journée difficile, aussi bien pour Mon Maître que pour moi, la veille on avait préparé et rassemblé toutes ses affaires, ça sentait déjà le départ. Nous  savions très bien que l’on ne pourrait pas reculer ce moment tant appréhendé… Après avoir passé un ci beau mois ensemble en 24/24.

Réveil à 7h30, derniers préparatifs, départ de la maison à 9h15 en direction de la gare, plus on se rapprochait et plus mon cœur se pinçait, retenant « mes yeux » de pleurer. Dernier moment ensemble, devant un café et cigarettes, derniers baisers, derniers moments de tendresse.

Mon Maître me donna une consigne à suivre pendant son absence, comme je ne pourrais pas lui demander l’autorisation de fumer, de m’auto gérer en consommation de cigarettes quotidiennes. Le fait de devoir s’auto réguler n’est pas aussi facile que ça en à l’air, je prends cette consigne comme un véritable défit de soumission. Sourire

10h15 : Sur le quai, mes yeux que j’avais empêché de pleurer se lâchèrent, derniers enlacements avant que Mon Maître ne monte dans le train. Il me rassura en me disant que ce n’était que provisoire et qu’on allait se revoir...

Retour à la maison, je m’occupais l’esprit pour ne pas trop penser à la séparation, sentiments de vide autour de moi, sa voix, ses mains, ses regards, me manquent…

Vivement le 29 Mai, date normalement prévue de son retour à Marseille, je vais compter les jours avec impatience… sourire

 

A très vite Mon Maître

 

Le 06.05.10

 



06/05/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 259 autres membres